Comprendre « Cette France-là »

Le Courant

publié le 31 mars 2009

L’association « cette France-là », collectif de chercheurs, journalistes, associatifs, citoyens, a publié début mars un livre éponyme de plus de 400 pages, décryptant selon plusieurs axes la politique française d’immigration par l’intermédiaire de ses méthodes, de ses acteurs… et de ses victimes. Un constat édifiant, qui a le mérite de passer au-delà de l’indignation pour disséquer les ressorts de cette politique.

Les campagnes d’affichage pour lutter contre la politique sarkozyste d’immigration utilisaient toutes, parmi leurs différents procédés, une même méthode : ré-humaniser cette politique, en mettant sur les chiffres (« 26.000 reconduites à la frontière pour 2009 ») des noms, des histoires, des visages, des vécus.

C’est ce qu’a bien compris l’association « cette France-là », en ouvrant son livre par des Récits : histoires d’immigration avortées, de régularisations réussies, descriptions toujours étranges des dédales de l’administration, face auxquels Les douze travaux d’Astérix semblent un jeu d’enfant. Loin d’une utilisation primaire de l’émotion et d’un certain sentimentalisme, ces récits visent surtout à montrer les profonds écarts qui existent entre des lois, d’ores et déjà répressives mais laissant tout de même une certaine latitude possible pour la régularisation des étrangers présents sur le sol français, et les pratiques.

La seconde partie, Descriptions, particulièrement longue, s’attache à décrypter cette politique et ses pratiques. La thèse de fond du livre et de nombreux chercheurs travaillant sur l’immigration (voir par exemple cette interview de Michel Feher), c’est qu’au fond, au-delà des rationalités économiques qu’il met en avant, Sarkozy utilise ce domaine pour illustrer sa « prétendue qualité » préférée, celle d’un volontarisme. Il semble en effet plus aisé d’annoncer un certain nombre de reconduites à la frontière et de mettre en place tout un dispositif policier et répressif pour le satisfaire que d’annoncer une amélioration future de la situation économique, qui dépend de tout autres facteurs que de ses politiques uniquement (même si elles n’y sont évidemment pas étrangères).

La troisième partie, Récits 2, renverse la focale mise en place dans les premiers récits. Au lieu d’être tout en bas de l’échelle, au plus près des victimes de la politique d’immigration, elle se place en haut, au plus près des décisionnaires. Elle étudie l’attitude de plusieurs préfets qui ont tenu une position particulière face à cette politique d’immigration.

Enfin, la dernière partie, Interrogations, dresse des perspectives pour l’avenir. Le livre « cette France-là », sous titré « 06 05 2007 | 30 06 2008 » est le premier tome d’une série de cinq. A chaque tome, sur un rythme annuel, les constats des évolutions récentes des politiques d’immigration sous présidence Sarkozy seront établis. Un livre beau, passionnant, citoyen… nécessaire.

mardi 31 mars 2009, par Guillaume Daudin

Contact
Nous contacter
Lettre d'informations
recevez par mail l'actualité de Cette France-là. S'inscrire.