Introduction

La création d’un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement figure parmi les ruptures auxquelles Nicolas Sarkozy associe son élection à la présidence de la République. L’action que cette nouvelle administration mène et symbolise à la fois rompt-elle véritablement avec celle des gouvernements antérieurs  ? Et si la rupture annoncée est avérée, de quelle nature est-elle  ?

Pour répondre à ces questions, Cette France-là se propose de dresser un état des lieux annuel de la politique d’immigration choisie par le chef de l’État. Le premier volume de ces annales traite de la période qui s’étend du 6 mai 2007 au 30 juin 2008. Quatre autres volumes viendront ensuite jalonner le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Cette France-là aborde la politique française d’immigration selon plusieurs optiques : seront tour à tour examinés le point de vue des étrangers dont elle régit l’accueil et l’éloignement, la logique de ses maîtres d’œuvre et de ses exécutants, enfin la nature des arguments déployés pour justifier le bien-fondé de l’opposition qu’elle institue entre « immigration choisie » et « immigration subie ». La première partie de l’ouvrage, « Récits 1 », rapporte quatre-vingts histoires de personnes ayant fait l’objet d’une mesure d’éloignement : les conditions de leur arrivée en France, leur vie avant d’être pris dans les rets de la politique de maîtrise des flux migratoires, les démarches entreprises pour régulariser leur situation, les tracasseries, voire les persécutions qu’elles ont subies. Certaines ont été renvoyées dans leur pays d’origine, d’autres ont fini par obtenir un titre de séjour, d’autres encore demeurent en attente d’une décision de la justice ou de l’administration.

Plutôt qu’aux populations qui en sont l’objet, les deuxième et troisième parties de Cette France-là sont consacrées aux concepteurs et aux acteurs de cette politique.

« Descriptions » s’efforce d’inventorier le dispositif affecté à l’accomplissement de la rupture annoncée, depuis le projet présidentiel consigné dans la lettre de mission de Nicolas Sarkozy à Brice Hortefeux jusqu’aux collaborations apportées par certains segments de la société civile.

« Récits 2 » s’attache au travail accompli par vingt et un préfets : c’est que le renforcement de l’autorité préfectorale constitue un trait distinctif du changement voulu par le Président, et l’on peut ici en mesurer les effets dans la pratique.

Enfin, les « Interrogations » de la quatrième partie soumettent à la question la nouvelle politique française d’immigration. Il s’agit d’évaluer sa cohérence, par rapport aux logiques dont elle se réclame et aux ambitions dont elle est investie.

La vocation de Cette France-là est double : pour l’avenir, contribuer à constituer le dossier des historiens qui ne manqueront pas d’étudier l’impact de la présidence de Nicolas Sarkozy sur l’état de la démocratie en France ; pour le présent, inviter élus et électeurs à se demander si la politique menée par les premiers au nom des seconds mérite d’être soutenue, au risque d’en assumer la responsabilité historique.

 
Contact
Nous contacter
Lettre d'informations
recevez par mail l'actualité de Cette France-là. S'inscrire.